Genève

«La population attend des réponses»: Anne-Emery Torracinta, PS

ELECTION PARTIELLE (I) La socialiste Anne Emery-Torracinta constate un discrédit de la classe politique et plaide pour un nouvel élan gouvernemental.
J.-P. Di Silvestro

Elle avait tenté sa chance en 2009, mais la base lui avait préféré Véronique Pürro; elle a remporté cette fois-ci l’investiture. Anne Emery-Torracinta a la difficile mission, dans le cadre de l’élection partielle du 17 juin organisée à la suite de la démission de Mark Muller, de tenter de regagner le second siège socialiste au Conseil d’Etat perdu en 2009. Entretien. En partant à la reconquête de son second siège

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion