Livres

L’oeuvre au néo-noir

FUREUR DE LIRE Plus de 35 auteurs de polar sont attendus à Genève du 4 au 9 octobre pour des rencontres, débats et événements festifs. Parmi eux, Dominique Manotti, Antoine Chainas et DOA, dignes représentants du nouveau polar français, et l’auteur et traducteur Serge Quadruppani.
WIKIMEDIA COMMONS

Le polar français se porte bien, merci pour lui. Presque à bout de souffle à la fin des années 1980, empêtré dans des formes narratives désuètes et considéré à raison comme une littérature quasi exclusivement «de gauche», le polar francophone a connu un étonnant sursaut au milieu des années 1990 avec l’irruption d’auteurs tels que Jean Claude Izzo, Caryl Férey ou Maurice G. Dantec. Plus complexes, autant sur le fond

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion