Genève

Le personnel de la Protection des mineurs perd patience

GENÈVE – Employés et syndicats ont présenté hier le «livre noir» d'une institution en crise depuis plusieurs années déjà.

Le mal-être du personnel persiste au Service genevois de la protection des mineurs (SPMi). Hier matin, à l'issue d'une «pause prolongée» en plein air, employés et syndicats SIT et SSP ont rendu public leur «livre noir»1. Datant de novembre 2010, le document dresse la liste des dysfonctionnements constatés et identifie les besoins, secteur par secteur. Face aux réponses «largement insuffisantes» de la direction et du Département de l'instruction publique, dont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion