Livres

L’usage du monde en coulisses

PARUTION Tandis que le théâtre de Vidy accueille l’adaptation de L’Usage du monde de Dorian Rossel, les éditions Zoé viennent de publier Correspondance des routes croisées, chronique intime de l’amitié qui réunit durant soixante ans deux artistes genevois, Nicolas Bouvier et Thierry Vernet.

«Grand long et sympa», «Vieux Nick», «Cher vieux Brahma barbu», «Chère vieille tulipe», «Vieux zigue», «Vieux zèbre», «Vieux kütchülük» ou encore «Nick mon vieux frangin»: pendant près d’une soixantaine d’années, Nicolas Bouvier et Thierry Vernet se sont amicalement apostrophés ainsi au début des milliers de lettres qu’ils s’écrivaient. En 1993, la mort de Thierry Vernet interrompt ce dialogue permanent, relais, dans les moments d’éloignements réciproques, d’une amitié née sur les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion