Cinéma

L’art et l’ironie du maître

Justement primé à la Berlinale pour «The Ghost Writer», le cinéaste franco-polonais orchestre un thriller paranoïaque aussi glaçant que désopilant.
L'art et l'ironie du maître
«Ghost Writer» de Roman Polanski PATHE FILM
Film

Nous ne gloserons pas sur l’Ours d’argent du meilleur réalisateur décerné à Roman Polanski au dernier Festival de Berlin pour The Ghost Writer, enfin arrivé sur nos écrans. Tout jury est libre de faire des choix politiques et c’est le cas ici, sans aucun doute – mais pas seulement: faut-il vraiment répéter que Polanski est bien l’un des plus grands cinéastes en exercice? La rétrospective que lui consacre en mars

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion