Livres

Un Baudelaire cruel et incisif

RECUEIL Les «Aphorismes» baudelairiens, choisis par Rémi Duhart, montrent un poète en colère.

«Sans partager toutes les opinions tranchées du poète, je ne me sentais pas pour autant autorisé à écarter ce qui me semblait injuste, outré, voire odieux, car ce sont bien souvent ces outrances qui dévoilent au mieux l’âme tourmentée du poète.» Dans sa présentation des Aphorismes de Charles Baudelaire dont il signe la sélection, Rémi Duhart dit peu. Comme à chaque fois. Amoureux tenace des poètes que sont Arthur Rimbaud,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion