Genève

Le Samedi du partage… des responsabilités?

CONSOMMATION – La coïncidence, samedi dernier, entre Journée sans achat et Samedi du partage irrite la Fédération du commerce genevois.
Genève, le 11.03.2009.Bvd carl-vogt devant la Migros..© Le Courrier / J.-P. Di Silvestro JPDS
Consommation

«Une action politico-économico-réactionnaire». Telle est la définition de la Journée sans achat, selon la Fédération du commerce genevois (FCG), qui représente le secteur de la vente au détail dans le canton. Dans un communiqué lapidaire mais musclé, la FCG s'en prend aux «objecteurs de croissance», qui ont organisé leur Journée sans achat à la même date que le Samedi du partage. Depuis 1993, l'Hospice général et les magasins Migros et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion