Autre

Trop d’éthique ou pas assez?

Antispécisme

Du végétarisme au récent procès anti-corrida de Franz Weber à Genève, en passant par la starisation d'animaux de zoo comme l'ourson Knut (bichonné par son gardien devant les caméras du monde entier), la tendance est à la moralisation de notre rapport aux bêtes. Au plan législatif, aussi: ainsi en Suisse, où la Constitution protège la «dignité de la créature», y compris non humaine. Adoptée en 2003, la Loi sur le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion