Suisse

L’empreinte de la normalisation répressive

L’Union démocratique du centre (UDC) n’est jamais en retard d’une émotion. La France s’émeut du fichage génétique réservé aux seuls étrangers. L’UDC s’engouffre dans la brèche et réclame des tests ADN obligatoires en Suisse pour toute demande de regroupement familial. Dans son obsessionnelle traque aux abus, le parti de Christoph Blocher fait figure de multirécidiviste. Il veut durcir l’arsenal dissuasif, et vite. Quitte à encombrer l’agenda parlementaire. Contestable, sa dernière

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion