Cinéma

Michael Moore dégommé

ENQUETE Montré aujourd’hui à Visions du réel, un documentaire canadien renvoie le polémiste à ses études de journalisme. Cinglant.
Documentaire

Tel est pris qui croyait prendre. Michael Moore, pourfendeur du mensonge et de la manipulation, est à son tour la cible d’un documentaire au vitriol. Présenté au Festival Hot Docks de Toronto (la plus importante manifestation nord-américaine du genre) et visible aujourd’hui à Nyon1, Manufacturing Dissent: Uncovering Michael Moore, des Canadiens Debbie Melnyk et Rick Caine, fait référence au livre Manufacturing Consent de Noam Chomsky sur les mensonges médiatiques. Il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion