Musique

Phénix tourmenté, Impure Wilhelmina renaît de ses cendres

Fort de deux nouveaux membres, le quatuor genevois vernit ce soir son nouvel album sur les planches de l’Usine à Genève. Rencontre.
Disque

Depuis sa naissance, en 1996, on s’était habitué à l’omniprésence discrète d’Impure Wilhelmina. A son aura mystérieuse, à ses performances scéniques théâtrales et remuantes. Il y a six mois, tandis qu’il bouclait son troisième album, le quatuor de metal/hardcore mélodique perdait la moitié de ses effectifs – le batteur et un guitariste –, et c’est le cœur serré qu’on entendait bruisser les rumeurs de dissolution. Mais «Wilhelmine l’impure» – qui,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion