Autre

«S’il vous plaît, faites-moi un procès!»

ART – Opposé au copyright, l'artiste Miltos Manetas glorifie la copie. Lui-même peint des Pokemon et des Lara Croft. A son grand dam, elles plaisent beaucoup aux cadres de Sony.

Les artistes contemporains sont des plagiaires et des voleurs, c'est entendu. Depuis Marcel Duchamp et ses readymades, on s'approprie des objets du quotidien, des pissoirs, des Mickeys, des logos de marques archiconnues ou même, comme Piero Manzoni, le globe terrestre, «posé» sur un socle ad hoc. Mais parmi ces «voleurs», certains sont également disposés à faire don de leur art. C'est le cas du Grec Miltos Manetas, artiste international et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion