Solidarité

Hacker d’espions

Expert en sécurité numérique, Claudio Guarneri tente, pour Amnesty International, de débusquer les sociétés d’espionnage travaillant pour des Etats répressifs. Une bataille des plus inégales, prévient l’Italien.
hacker d’espions
Claudio Guarnieri, responsable du laboratoire de sécurité informatique d’Amnesty International et hacker italien, a révélé l’affaire Pegasus, ou comment des Etats autoritaires utilisent un software produit par la société israélienne NSO Group pour surveiller journalistes et dissident•es. TOBIAS KLENZE / WIKIMEDIA
Numérique

L’affaire Pegasus a révélé comment plusieurs Etats autoritaires utilisent un software produit par la société israélienne NSO Group pour surveiller des journalistes et des dissident·es. Derrière cette découverte et d’autres, on trouve Claudio Guarnieri, responsable du laboratoire de sécurité informatique d’Amnesty International. Nous avons rencontré le hacker italien, également connu sous le pseudo Nex, lorsqu’il était de passage à Lugano. => Lire aussi notre édito Comment devient-on spécialiste des droits

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion