International

Semer librement le bien commun

Des militant·es se sont enchaîné·es à Genève pour le libre droit d’échanger des semences et la dissolution de l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV).
Semer librement le bien commun
Des militant·es déguisé·es en légumes ont manifesté mercredi devant le siège de l’Union pour la protection des obtentions végétales, à Genève. KEYSTONE
Paysannerie

Tomate, carotte, aubergine humaines alignées sous la pluie… Devant le froid building de verre jouxtant la place des Nations, où est abrité à Genève le siège de l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV), quelques militant es déguisé es, tout de couleurs vêtus, s’enchaînaient hier matin pour réclamer un droit élémentaire pour les paysan·nes: celui de cultiver, de multiplier et d’échanger des semences.  Relayant un appel de 300

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion