International

La note salée des mines

Au Brésil, des milliers de personnes ont déménagé depuis 2020 sous la menace d’effondrements dus au minage du sel. Encore non indemnisées, certaines familles réoccupent leurs maisons.
La note salée des mines 2
A Maceió, des milliers de personnes ont dû déménager depuis 2020 et ne sont toujours pas indemnisées. PIERRE LE DUFF
Brésil

Muni d’un marteau et d’un burin, Ronaldo Ferreira vient à bout en quelques secondes du parpaing qui mure sa porte d’entrée. «J’ai été le dernier à quitter la rue et aujourd’hui, je suis le premier à réoccuper ma maison», dit fièrement ce menuisier. Un groupe d’anciens voisins s’est donné rendez-vous pour l’aider, car il a fallu débroussailler à la machette la végétation qui, en à peine dix mois, avait complètement envahi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion