Vaud

«Un supplément d’âme» pour la ville

Après avoir perdu de nombreux cafés emblématiques, Lausanne veut en valoriser 44 «historiques».
«Un supplément d’âme» pour la ville
Dans la brasserie Bavaria, le syndic Grégoire Junod (à gauche) a dévoilé la plaque réservée aux 44 établissements de la liste. KEYSTONE
Patrimoine

Ah Paris, Vienne, Venise… Lausanne se prendrait-elle pour la Ville ­Lumière? Est-ce que philosophes et artistes sont à croiser au détour d’un café ou d’un bar? Certains assureront que Lausanne exagère à se considérer capitale européenne lorsqu’elle tente des comparaisons. Passé ce côté un peu prétentieux, la volonté de la muni­cipalité de mettre à jour une liste des cafés «historiques» du chef-lieu vaudois (un inventaire de 122 lieux remonte à ­1993-2006), de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion