Neuchâtel

La nature prise en otage au Locle

La Rançonnière charrie des eaux polluées avant de les déverser dans le Doubs. La nouvelle STEP du Locle devait y remédier, mais le chantier est trop onéreux.
La nature prise en otage au Locle
La Rançonnière déverse depuis longtemps entre Le Locle et Les Brenets des micro-polluants dans une prairie marécageuse. PRO NATURA NEUCHÂTEL
Eaux usées

A l’échelle de la planète, Le Locle est un grain de sable. Mais la nature y est autant prise en otage qu’à… Glasgow, où des blocages politique et économique ont empêché des dossiers urgents d’avancer. C’est également le cas dans le Jura neuchâtelois où la nouvelle station d’épuration des eaux (STEP) du Locle aurait dû entrer en fonction en 2025. Et les travaux débuter cette année. Mais après examen, les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion