International

L’urgence se fait sentir pour un compromis satisfaisant

Jeudi, à Glasgow, le président de la COP26 a demandé aux 197 pays présents de fournir des efforts pour parvenir à un accord ce vendredi.
L’urgence se fait sentir pour un compromis satisfaisant
Devant les Etats, M. Sharma a reconnu jeudi qu’il'il y avait encore beaucoup de travail à faire», malgré des avancées. KEYSTONE
COP 26

«Nous n’y sommes pas encore». Le président de la COP26 Alok Sharma a alerté jeudi à Glasgow sur les efforts à mener pour aboutir vendredi à un accord satisfaisant. Les ONG en veulent davantage et le secrétaire général de l’ONU aussi. Devant les Etats, M. Sharma a reconnu qu’il»y avait encore beaucoup de travail à faire», malgré des avancées. Et dans la foulée de son premier ministre Boris Johnson qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion