Égalité

Agriculture: «Je me suis sentie évincée»

En Suisse, les femmes restent rares à la tête d’une exploitation agricole. Une paysanne dénonce le poids de la transmission patrilinéaire à l’occasion de la Session des femmes.
Agriculture: «Je me suis sentie évincée»
Le PNR60 souligne que le «modèle de la complémentarité», entre un mari gagne-pain et une épouse responsable de la sphère domestique, qui «aide» son mari dans l’exploitation, est le modèle dominant en agriculture suisse. KEYSTONE
Agriculture

En Suisse, 94% des exploitations agricoles sont dirigées par un homme. Pour quelle raison? Et comment améliorer la transmission des domaines aux femmes? C’est la question posée le 30 octobre dernier par l’une des élues à la 2e Session des femmes, tenue au Palais fédéral. Aline Chollet sait de quoi elle parle: elle-même s’est sentie évincée de l’accès à la ferme familiale. Son interpellation adoptée par le plénum n’est pas

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion