Livres

En finir avec la mort

La Britannique Jeanette Winterson relit le mythe de Frankenstein à l’ère du transhumanisme et de l’intelligence artificielle. Vertigineux.
En finir avec la mort
Mélancolique et métaphysique, "FranKISSStein" questionne ce qui fonde un être humain. KEYSTONE
Roman

Mary Shelley n’a que 19 ans quand elle imagine la créature hybride fabriquée par Victor Frankenstein à partir de morceaux de cadavres, auxquels il donne vie grâce à une impulsion électrique. Précurseur de la science-fiction, Frankenstein ou le Prométhée moderne a inspiré nombre de récits, notamment littéraires, dont le récent FranKISSStein de Jeanette Winterson. Née en 1959 à Man­chester, l’autrice britannique construit une œuvre majeure où les questions du genre et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion