Suisse

Rebondissement avec les jets militaires

Selon Rafale et Eurofighter, Armasuisse a bien évoqué la destruction ou la restitution de leurs données.
Rebondissement avec les jets militaires
Le lauréat choisi, l’avion américain F-35A (15,5 milliards sur trente ans pour 36 engins), demeure contesté en partie, en raison d’incertitudes sur ses coûts et de raisons géostratégiques. KEYSTONE
Armée

Deux constructeurs d’avions de chasse sortent du bois. Ils déclarent publiquement, auprès de La Liberté, que l’Office fédéral de l’armement (Armasuisse) leur a demandé récemment s’ils souhaitaient reprendre leurs données ou les faire détruire. La controverse rebondit (notre article du 27 septembre). Le français Rafale «confirme la demande qui lui a été faite par Armasuisse au cours de la réunion finale de septembre dernier, de récupérer ou de détruire toutes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion