Suisse

La Confédération prise au piège

Le SECO avoue le piratage de 130’000 noms d’entreprises. Des lacunes apparaissent.
La Confédération prise au piège
Au SECO, c’est la plateforme fédérale EasyGov qui a été attaquée par les pirates informatiques. KEYSTONE/ARCHIVES
Cyberattaque

Pour Guy Parmelin, «c’est un vrai dégât d’image pour les autorités». Jeudi, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a communiqué que des pirates informatiques ont dérobé les noms de 130’000 entreprises qui ont sollicité un crédit Covid en 2020. En visite dans le canton de Neuchâtel, le président de la Confédération tente une explication face aux journalistes: «On peut considérer que c’est le prix à payer pour avoir été extrêmement rapides

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion