Égalité

Accompagner la transidentité

A Genève, une association de parents met en doute l’accompagnement des jeunes en transition, faisant réagir des associations LGBTIQ+. Le point sur la situation avec, entre autres, un spécialiste de la santé transgenre.
Accompagner la t ransidentité 2
«Appeler les personnes trans par leur vrai prénom et pronoms est de la prévention au suicide», cette pancarte brandie lors de la Pride de Zurich en juin 2019 alerte sur la vulnérabilité des personnes trans. KEYSTONE/ARCHIVES
Genre

La prise en charge des jeunes en transition est-elle vraiment adéquate en Suisse? C’est le doute qu’instillent quelques articles et prises de position récentes. Ceux-ci relayent les préoccupations de parents de personnes concernées, réuni·es au sein de la jeune AMQG (Association pour une approche mesurée des questionnements de genre chez les jeunes). Le 31 juillet la Tribune de Genève révélait que des parents membres de l’AMQG avaient dénoncé deux médecins auprès

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion