Genève

Cité de la musique: le «sacrifice» du président

En démissionnant de la Fondation de la Cité de la musique, Bruno Mégevand espère sauver le projet, malgré son refus par la population de la Ville de Genève.
Cité de la musique: le «sacrifice» du président
«En me retirant des écrans, je veux faciliter une prise de décision qui, je l’espère, sera favorable au maintien du projet sur la parcelle des Feuillantines», a expliqué Bruno Mégevand. JPDS/ARCHIVES
Cité de la musique

La Fondation de la Cité de la musique a confirmé, mercredi, les rumeurs qui circulaient: le président Bruno Mégevand a démissionné, le vice-président David Lachat prenant sa place par intérim. En se retirant, Bruno Mégevand entend sauver le projet, malgré son refus par la population de la Ville de Genève. «Cette décision a été très dure, je l’ai prise à la mi-août, avec effet au 30 septembre», confie le démissionnaire.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion