Médias

Le dernier mot s’écrit au tribunal

Un procès contre Tamedia met en lumière les relations tendues entre médias et certains «puissants».
Le dernier mot s’écrit au tribunal 1
Quatre journalistes sont actuellement dans le viseur de la justice civile, accusé·es d’acharnement et d’atteinte aux droits de la personnalité, notamment par le conseiller d'Etat vaudois Pascal Broulis. KEYSTONE/ARCHIVES
Justice

Au moins quatre journalistes du TX Group (ex-Tamedia) sont actuellement dans le viseur de la justice civile, notamment à Zurich. Le milliardaire établi dans le canton de Vaud Frederik Paulsen, le conseiller d’Etat vaudois Pascal Broulis et Eric Hoesli, président du conseil d’administration du Temps, les accusent d’acharnement et d’atteinte aux droits de la personnalité, tandis que les journaux 24 heures et Tages-Anzeiger maintiennent, documents à l’appui, que leurs informations sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion