Vaud

Les grévistes du climat craignent des procès «expédiés et bâclés»

Pour les activistes, le zèle de la justice vise à calmer l’ensemble du mouvement.
Les grévistes du climat craignent des procès «expédiés et bâclés»
250 ordonnances pénales ont été prononcées contre des activistes d’Extinction Rebellion, Grève du climat Vaud ou encore Lausanne Action Climat. Photo: soutien aux 12 activistes de Lausanne Action Climat au début de leur procès, le 22 septembre 2020. Ils et elles avaient mené en novembre 2018 une action dans les locaux de Credit Suisse à Lausanne. KEYSTONE
Grève du climat

Les activistes du climat ont dénoncé jeudi à Lausanne «un marathon de procès rapides et discrets» de la justice vaudoise à leur encontre. Ils craignent de petits procès «bâclés» et l’accusent de réprimer les militants proclimat pour calmer l’ensemble du mouvement, ce que le procureur général conteste. Depuis différentes actions de désobéissance civile en faveur du climat à partir du printemps 2019, ce ne sont pas moins de 250 ordonnances

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion