Économie

Monter les salaires contre la pénurie

L’Union syndicale suisse exige une hausse des rémunérations de 2%. Son président, Pierre-Yves Maillard, explique pourquoi.
Monter les salaires contre la pénurie
Pour Pierre-Yves Maillard, il n’est pas question de laisser s’élargir un marché du travail sans contrôle des salaires, sans quoi le dumping risque de l’emporter. KEYSTONE
Rémunération

Après Travail. Suisse en août, l’Union syndicale suisse (USS) a posé mardi ses exigences en vue des négociations salariales de l’automne: une hausse moyenne de 2%, et 100 francs par mois au moins pour les petits revenus. Selon elle, les employés ont été frustrés d’une partie de leur pouvoir d’achat faute d’adaptations salariales les années passées et à cause du Covid, et doivent profiter du boom actuel de l’économie. Pierre-Yves

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion