Neuchâtel

Le Locle passe le radium aux rayons X

L’exomusée du Locle témoigne des dommages du radium dans le monde horloger. Ou comment le street art peut réveiller les consciences.
Le Locle passe le radium aux rayons X
La fresque de l’artiste londonien SHOK-1, qui illustre les méfaits du radium, est à bout touchant au centre-ville du Locle. AMR
Art

Les cadrans des réveils scintillaient au radium à la nuit tombée et magnétisaient l’espace au Locle, à Neuchâtel, à La Chaux-de-Fonds. Des ouvrières se peinturluraient même leurs ongles avec. Dans des ateliers d’horlogerie ou à domicile, ces petites mains ne perdaient rien de cette poussière d’ange phosphorescente. Mais combien d’entre elles ont souffert ou même succombé aux effets du radium? Nul ne le sait faute d’actions collectives en réparation. Comme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion