Économie

L’apprenti aurait aussi son bachelor

L’apprentissage souffre d’un manque de reconnaissance à l’étranger. La Confédération veut y remédier.
L’apprenti aurait aussi son bachelor
L’apprentissage pourrait à l’avenir permettre l’obtention d’un «bachelor professionnel». KEYSTONE/Gaetan Bally
Diplômes

Le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) envisage de rebaptiser les diplômes professionnels supérieurs suisses afin d’augmenter leur valeur sur le marché du travail international, a rapporté la SonntagsZeitung le 20 juin. La création de deux titres, «bachelor professionnel» et «master professionnel», est en discussion. Le SEFRI a lancé un projet spécial pour mener «un examen global du positionnement actuel des hautes écoles et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion