Genève

Anna Gabriel, du parlement catalan à Unia

Indépendantiste catalane et militante anticapitaliste exilée à Genève, sous le coup d’un mandat d’arrêt en Espagne, Anna Gabriel s’est mise au service du syndicat Unia.
1
L’ex-députée du parlement catalan Anna Gabriel risque une peine de trente ans de prison en Espagne. JPDS
Portrait

Un peu plus de trois ans après avoir posé ses valises à Genève, Anna Gabriel a été nommée secrétaire régionale adjointe du syndicat Unia. Une revanche et une belle reconnaissance pour l’ancienne porte-parole et députée catalane du parti indépendantiste de la gauche radicale CUP (Candidature d’unité populaire), suspendue par le gouvernement espagnol et exilée dans la ville du bout du lac. Dans l’attente d’hypothétiques changements politiques dans son pays, elle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion