Livres

Polyphonie polonaise

Roman choral ancré dans les années de Solidarnosc, Les Fenêtres de Hanna Krall enchevêtre les destinées avec une audace formelle étonnante.
Polyphonie polonaise
Celina, photographe-reporter et héroïne du roman, documente les événements tragiques qui secouent la société polonaise durant les années «Solidarité». WIKIMEDIA COMMONS
Roman

Née en 1935 à Varsovie, Hanna Krall est une voix qui compte dans le riche paysage littéraire polonais. Comme son contemporain Ryszard Kapuscinski, elle est entrée dans l’écriture par la porte du reportage, saisissant l’empreinte de l’Histoire dans l’existence ordinaire des gens, notamment des Juifs polonais, entre réalisme quotidien et réflexion éthique. En 1977, la parution de Prendre le bon Dieu de vitesse préfigure en quelque sorte les explorations formelles

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion