Genève

Sous-traitance du nettoyage: marche arrière enclenchée

Le Conseil municipal de la Ville de Genève a fait un premier pas vers un processus de réinternalisation du personnel de nettoyage. Les écologistes ont fini par se rallier à la volonté de leurs alliés de gauche.
Sous-traitance du nettoyage: marche arrière enclenchée
En 2019, le personnel d’Onet, chargé de nettoyer les W.-C. publics, s’était mis en grève pour protester contre ses conditions de travail. JPDS
Externalisation

Le premier pas vers la réinternalisation du secteur du nettoyage en Ville de Genève valait bien trois bières fraîches. Mardi soir, à l’issue de l’ultime session du Conseil municipal de l’année politique, Joëlle Bertossa, coprésidente du Parti socialiste municipal, et deux syndicalistes du SIT ont trinqué au vote d’une délibération prévoyant, dans le prochain budget, 1,3 million de francs pour la municipalisation d’une douzaine de postes de nettoyeuses et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion