Vaud

Unia poursuivi aux Prud’hommes

La présidente du POP Vaud a déposé une requête contre Unia Vaud, qui conteste les reproches.
Unia poursuivi aux Prud’hommes
Anaïs Timofte émet de lourdes critiques contre son ancien employeur, Unia-Vaud, et recourt contre son licenciement. KEYSTONE
Syndicat

Unia Vaud est à nouveau pointé du doigt. La présidente du POP Vaud Anaïs Timofte, ancienne secrétaire syndicale, attaque son ex-employeur aux Prud’hommes pour licenciement abusif. Une requête a été déposée le 23 juin au tribunal. Unia rejette les accusations. Jeudi, devant la presse, la popiste a expliqué le détail de son licenciement survenu les 9 et 10 juin 2020. Elle a relevé, aux côtés de deux ex-secrétaires syndicaux d’Unia,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion