Égalité

«Le télétravail doit rester un choix»

Durant le confinement, le télétravail a brouillé les limites entre travail rémunéré et non rémunéré pour les femmes. Leur réseau s’est également affaibli, avec le risque de perdre des opportunités professionnelles.
«Le télétravail doit rester un choix»
Une étude rapporte que les femmes sont moins nombreuses que les hommes à disposer d’un espace de télétravail isolé. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Confinement

«Le travail à distance pendant le confinement a été désastreux. Sans espace dédié chez moi, je devais m’enfermer dans ma chambre pour travailler, en étant sans cesse interrompue par les sollicitations des enfants. Pendant ce temps, mon mari travaillait au salon, son casque sur les oreilles. Dans sa bulle, aucun cri ne pouvait le déranger.» Beaucoup de femmes, comme Aline*, ont été immergées dans le télétravail par la crise sanitaire.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion