Religions

Les nommer pour les faire exister

Une action mémorielle aura lieu dans toute la Suisse à l’occasion de la Journée des réfugié·es du 19 juin. Elle est portée par des milieux d’Eglise et de la solidarité.
Les nommer pour les faire exister
A Genève, les noms seront suspendus à des fils, selon une idée lancée à Berne. Les banderoles seront ensuite récoltées et plastifiées. KEYSTONE/Peter Klaunzer
Migration

Les nommer, un à un, une à une, pour faire mémoire: dans toute la Suisse, le nom des personnes mortes en Méditerranée alors qu’elles cherchaient refuge en Europe sera lu le week-end des 19 et 20 juin. L’action est née de l’Eglise ouverte de Berne et a essaimé au fil des ans. Cette année, dix villes y participent. Il s’agit «de faire prendre conscience que, derrière chaque vie perdue, il y a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion