Scène

Chairs intimes dans un espace halluciné

Au Théâtre du Loup, à Genève, quatre comédiennes tordent le cou à l’érotisme hétérosexuel dans Tout le plaisir est pour moi.
Chairs intimes dans un espace halluciné
Rachel Gordy, Patricia Mollet-Mercier, Alexandra Tiedemann et Céline Bolomey. MAGALI DOUGADOS
Théâtre

Il y a des spectacles que leur réputation précède. Il en va ainsi de Tout le plaisir est pour moi, qui a bénéficié d’une large couverture en avant-première dans les médias romands. C’est que le sujet est vendeur. Il s’agit de parler de cul, pour le dire crûment, mais autrement, car le projet, qui se veut politique, est conçu par un collectif de comédiennes qui veulent en découdre avec le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion