Suisse

La transparence s’impose

Les partis et comités politiques devront dévoiler leurs comptes et leurs donateurs dès 15’000 francs en argent ou en nature.
La transparence s’impose
Le Conseil des Etats en session à Berne. Pour l’instant, les sénateurs refusent d’appliquer la transparence aux campagnes d’élection... qui les concernent directement. KEYSTONE
Financement des partis

Changement de paradigme: la politique fédérale va faire la transparence sur une partie de son financement. Le Conseil national a avalisé hier de nouvelles règles qui percent le secret en vigueur. Désormais, les partis politiques devront déclarer leurs recettes ainsi que le nom des donateurs versant 15’000 francs et plus par année, y compris leurs propres élus, et que ce soit en argent ou en nature.  Les mêmes obligations prévaudront

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion