Histoire

L’incroyable baraka d’Adolf Hitler

Entre 1932 et 1945, le Führer a échappé à plus de 40 complots, dont deux violents attentats à la bombe.
L’incroyable baraka d’Adolf Hitler
Le 8 novembre 1939 à Munich, la bombe à retardement de Georg Elser, placée dans un pilier de la brasserie où Adolf Hitler commémorait le putsch de 1923, a explosé 13 minutes après le départ du Führer. KEYSTONE
Résistance

Treize minutes! Il s’en est fallu de peu, ce 8 novembre 1939, pour que l’attentat de la brasserie Bürgerbräukeller, à Munich, ne change le cours de l’histoire. Adolf Hitler s’y était rendu comme chaque année pour commémorer son putsch (manqué) de 1923, en présence de plus de 3000 dignitaires et vétérans nazis. Peu après 20 h, il monte à la tribune pour prononcer une harangue hargneuse sur l’«incompétence et la médiocrité»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion