Scène

Et si on arrêtait le progrès?

A Vidy-Lausanne, Rébecca Balestra, Igor Cardellini et Tomas Gonzalez questionnent notre aliénation par les machines dans Showroom. Avec exubérance.
Et si on arrêtait le progrès?
La comédienne Rébecca Balestra en vitrine dans "Showroom", à voir à Vidy. QUENTIN LACOMBE
Théâtre

Leur duo tient le haut de l’affiche au Théâtre de Vidy pour la première fois. Ils auraient déjà dû donner L’Age d’or, trois visites guidées jouées hors-les-murs, reportées à cause de la pandémie. Mais ils font tout de même coup double ces prochaines semaines: ­Tomas Gonzalez et Igor Cardellini recréent Showroom du 19 au 29 mai, avec Rébecca Balestra (notre critique du 20 août 2019), et présentent le volet rescapé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion