Suisse

Négociations avec l’Europe au plus mal

Jusque dans les partis europhiles, les conseillers fédéraux ont leurs réserves sur l’accord-cadre avec l’Union européenne. Une majorité se dessine pour stopper les discussions.
Négociations avec l'Europe au plus mal 5
Les discussions entre Berne et Bruxelles paraissent terriblement bloquées, et le Conseil fédéral patine (ici: Ignazio Cassis, à droite, et Guy Parmelin, à gauche). KEYSTONE
Suisse-UE 

L’accord institutionnel n’est pas ressorti grandi de la séance hebdomadaire du Conseil fédéral. Selon nos sources, une majorité s’est esquissée et elle songe à abandonner les négociations avec l’Union européenne (UE). Même une proposition de Viola Amherd, dont nous avons pris connaissance, n’a pas convaincu le collège: la ministre de la Défense avançait l’idée d’une clause de sauvegarde pour la directive sur la citoyenneté, l’une des pommes de discorde. Sans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion