International

La forêt amazonienne bascule

Pour la première fois, l’écosystème forestier brésilien a rejeté plus de carbone qu’il n’en a absorbé au cours de ces dix dernières années.
La forêt amazonienne bascule
Avec la fonte des calottes glaciaires, le dégel du pergélisol ou la disparition des récifs coraliens, le dépérissement de la forêt amazonienne fait partie des «points de rupture» ou «points de bascule» identifiés par les scientifiques comme des éléments-clés dont la modification substantielle pourrait entraîner le système climatique vers un changement dramatique et irrémédiable. KEYSTONE
Réchauffement climatique

La forêt amazonienne brésilienne, victime de l’être humain, a rejeté ces dix dernières années plus de carbone qu’elle n’en a absorbé. C’est un basculement majeur pour cet écosystème crucial dans la limitation du réchauffement, selon une étude publiée cette semaine. Sans les forêts, un des «poumons» de la planète qui absorbe entre 25 et 30% des gaz à effet de serre émis par l’être humain, le dérèglement climatique serait bien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion