Suisse

Classement demandé dans le volet suisse

Pour les avocats de Tariq Ramadan, les charges ne sont pas suffisantes pour poursuivre l’islamologue pour viol et contrainte sexuelle.
Classement demandé dans le volet suisse
En 2018, le parquet a ouvert une instruction contre Tariq Ramadan pour viol et contrainte sexuelle, suite au dépôt d'une plainte d'une femme qui accuse l'islamologue d’avoir abusé d’elle en 2008, dans un hôtel à Genève, et de l’avoir séquestrée. KEYSTONE/ARCHIVES
Affaire Ramadan

A Genève, les avocats de Tariq Ramadan ont déposé auprès du Ministère public une demande de classement de la procédure dirigée à son encontre. Selon eux, les charges ne sont pas suffisantes pour poursuivre l’islamologue pour viol et contrainte sexuelle. Cette demande se base sur un examen minutieux des pièces des auditions menées par le Ministère public, a indiqué mercredi sur Léman bleu Guerric Canonica, codéfenseur de M. Ramadan avec

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion