Genève

Un militant historique jugé

Olivier de Marcellus a comparu devant le Tribunal de police, contestant deux amendes pour l’organisation de manifestations non autorisées pour le climat.
Un militant historique jugé
Olivier de Marcellus contestait deux ordonnances pénales pour avoir, selon le Service des contraventions, organisé en 2018 deux manifestations non autorisées. JPDS
Justice 

Olivier de Marcellus, 77 ans, figure historique du militantisme à Genève, engagé dans la cause antinucléaire, altermondialiste, puis climatique, s’est retrouvé jeudi face au Tribunal de police. Il contestait deux ordonnances pénales pour avoir, selon le Service des contraventions, organisé en 2018 deux manifestations non autorisées. Elles lui valent chacune une bûche de 500 francs plus 150 francs d’émoluments. Le 19 septembre 2018, une quinzaine d’activistes du collectif Breakfree ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion