Tête-à-tête dans une brume délétère
Giovana (Renata de Lélis) et Yago (Eduardo Mendonça) font l’expérience de la promiscuité. TRIGON-FILM
Cinéma

Tête-à-tête dans une brume délétère

La Brésilienne Iuli Gerbase tisse avec The Pink Cloud un drame teinté de SF, méditation prophétique sur l’enfermement.
Dystopie

«Toute ressemblance avec des faits réels ou ayant existé est purement fortuite.» Lorsque cette phrase pourtant si familière apparaît sur un ­carton, au début de The Pink Cloud, on croit rêver. Et pour cause, le long métrage de la Brésilienne Iuli Gerbase nous raconte… un confinement. Tout commence avec d’étranges nuages roses envahissant le ciel. Rien de mièvre là-dedans puisque cette brume s’avère mortelle pour quiconque la respire. Le phénomène

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion