Cinéma

Le cinéma paie le prix fort

Fréquentation, offre de films, ­billetterie: tous les indicateurs de la branche cinématographique se sont écroulés en 2020. A part la production de films suisses.
«Des salles ne vont pas rouvrir»
Le recul du nombre d'entrées en 2020 est énorme dans toutes les régions linguistiques: il est de 62% en Suisse alémanique, de 70% environ en Suisse romande et en Suisse italienne. KEYSTONE
Pandémie

Les chiffres publiés mardi par l’Office fédéral de la statistique (OFS) en matière de film et de cinéma en Suisse n’ont surpris personne. Presque tous les indicateurs de la branche ont dégringolé en 2020 par rapport à l’année précédente: offre de nouveaux films (-43%), nombre de projections (-49%), nombre d’entrées dans les salles (-65%), recettes de billetterie (-65%). Le recul du nombre d’entrées est particulièrement marqué en Suisse romande et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion