International

La méfiance s’accroît envers le vaccin d’AstraZeneca

Lundi, sept nouveaux Etats ont suspendu l’utilisation du vaccin anti-Covid développé par le laboratoire suédo-britannique et l’université d’Oxford.
La méfiance s'accroît envers le vaccin d'AstraZeneca
AstraZeneca a affirmé dimanche qu'il n'y a «aucune preuve de risque aggravé» de caillot sanguin entraîné par son vaccin. KEYSTONE
Pandémie

Sept pays européens ont suspendu lundi l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca, après le signalement d’effets secondaires «possibles». Pour l’Agence européenne des médicaments, les avantages du vaccin l’emportent toujours sur les risques. La suspension intervient «après de nouvelles informations concernant des thromboses de veines cérébrales en lien avec la vaccination en Allemagne et en Europe», a précisé un porte-parole du ministère allemand de la Santé. L’institut médical Paul-Ehrlich, qui conseille le gouvernement,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion