Neuchâtel

Solidarités, candidature combative

Le parti devra batailler pour conserver ses deux sièges au parlement lors des élections cantonales neuchâteloises du 18 avril. Sa liste présente 18 candidatures au Grand Conseil et trois au Conseil d’Etat.
Solidarités, candidature combative
Il y a quatre ans, Solidarités avait obtenu deux sièges au parlement cantonal (ici, une affiche de la campagne 2017). KEYSTONE/ARCHIVES
Elections cantonales 

Le scrutin du 18 avril s’annonce éprouvant pour Solidarités. Avec l’introduction de la circonscription électorale unique qui remplace les votes par districts et l’interdiction des apparentements de listes, le parti d’extrême gauche devra batailler pour conserver ses deux sièges au parlement. Il doit impérativement obtenir 3% des suffrages pour continuer d’être représenté au Château (contre 10% il y a quatre ans). Afin de faire entendre ses revendications féministes, antiracistes, égalitaires

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion