Neuchâtel

Hausse de la précarité estudiantine

A la suite d’une augmentation de 40% des demandes de soutien financier et un pic considérable d’appuis psy, l’université de Neuchâtel assouplit ses critères d’aide.
Hausse de la précarité estudiantine
L’uni de Neuchâtel met en place des webinaires en ligne consacrés à la gestion du stress et à la santé mentale. KEYSTONE
Pandémie

La pandémie met à rude épreuve le porte-monnaie et le moral de la communauté estudiantine de l’université de Neuchâtel (uniNE). Son bureau social enregistre une hausse de 40% des demandes de soutien financier depuis avril 2020 pour une augmentation de 15 à 20% de son budget. «L’accès à l’emploi, notamment aux petits jobs, est plus restreint», explique Nando Luginbühl, chef de la communication de l’uniNE. «Le soutien parental s’est également

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion