Société

Rendre un trésor, et la mémoire

La Suisse lance un projet d’identification de pièces spoliées il y a plus d’un siècle au Nigeria. Enjeux.
Rendre un trésor, et la mémoire
Dans la vitrine «Nigeria» du Musée d’ethnographie de Genève, plusieurs objets évoquent la cour royale de Benin City, dont une défense sculptée et une cloche d’autel ancestral. MEG
Patrimoine

Février 1897. Les Britanniques lancent une vaste expédition punitive au cœur du royaume florissant de Bénin (au sud-ouest de l’actuel Nigeria). Motif: venger six hommes dont un consul, tués en venant ­demander la destitution du ­souverain traditionnel, l’Oba Ovǫnramwęn Nǫgbaisi. Si ce roi local est ouvert au négoce avec les colons européens, il refuse de se soumettre aux puissances étrangères dans cette région stratégique du delta du Niger, important axe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion