Cinéma

La grande migration

Si certains festivals ont préféré reporter leurs dates, d’autres ont basculé vers le numérique. Avec à la clé de nouveaux publics et des audiences inespérées. L’avenir se jouera-t-il en ligne?
La grande migration
Aux Journées de Soleure, les organisateurs avaient aménagé deux studios dans des salles de cinéma afin de retransmettre en direct tables rondes et débats. Ici dans le décor feutré du Cinéma Canva. DR
Festivals

Salles désespérément fermées, sorties reportées, distribution de films au compte goutte: le monde du cinéma voit ses fondamentaux ébranlés. La magie du grand écran a été reléguée à la banalité du salon et chacun s’improvise comme il peut spectateur au jour le jour face au vertige des propositions de streaming. Cependant, au milieu de ce désert où la vie culturelle ne se partage plus au corps à corps, les acteurs

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion